Inconscient et hypnose

Association régionale de psychologie analytique et d'hypnose

À propos

Centre pour l’étude de la psychologie des profondeurs de Carl Gustav Jung et l’hypnose.

Carl Gustav Jung – fondateur de la psychologie des profondeurs

Nous proposons des séances d’information et d’échanges pour répondre aux questions que vous vous posez en matière de psychologie, et particulièrement d’hypnose. Ces séances s’organisent autour de 3 thématiques : l’inconscient et le corps ; l’inconscient et le monde intermédiaire (rêves, visions, etc.) et l’hypnose (les effets thérapeutiques de l’hypnose).

Pour plus de renseignements ou des questions d’ordre personnel, envoyez un email. ou contactez nous au : 06 62 34 40 64

L’hypnose a de nombreuses applications pour la santé et le bien-être

contre la douleur
contre les addictions (alcool, tabac,…)
contre le stress
contre les problèmes de surpoids
pour aider la concentration
pour améliorer les performances des sportifs…

Milton Erickson

Lors de nos séances, découvrez l’hypnose et ses bienfaits sur le corps et l’esprit

Notre centre est aussi un centre de recherche sur l’œuvre de Jung et particulièrement sur ses travaux avec Wolfgang Pauli, l’un des pères de la physique quantique. Nos recherches sont pluridisciplinaires, sous la direction de Bruno Traversi (Chercheur associé à l’Institut Sciences Sport Santé de Paris, Université Paris V)

A LA UNE – NOUVEAUTE

Propos sur l’éducation selon C.G. Jung -L’inconscient collectif chez l’enfant et l’enseignant : enjeux pour l’individu et la société.

Collectif dirigé par Bruno Traversi et Chrystel Delaigue.

L’enfant vient au monde avec un « savoir » inconscient, qui l’inscrit dans le monde. Selon Jung, nous possédons dès la naissance un inconscient collectif qui nous réunit, qui relie les parents et leurs enfants, l’enseignant et leurs élèves. La question de la « transmission » est à réinterroger à partir de cet inconscient collectif que Jung théorise, en partie avec Wolfgang Pauli, l’un des pères de la physique quantique. Selon Jung, tout parent, tout enseignant, éducateur, devrait faire un travail sur soi et s’interroger : Quelle place donner à l’autorité ? Comment « monter sur l’estrade ? » A quelles conditions psychologiques et intellectuelles suis-je en mesure d’éduquer et d’enseigner ? Selon eux, le « savoir scientifique » et la « connaissance de soi » (individuation) sont indissociables. D’une manière générale, les choix que fait la société en matière d’éducation sont relatifs aux connaissances scientifiques. Or, la physique moderne et la psychologie de l’inconscient de Jung, dans la première partie du XXe siècle redéfinissent la théorie de la connaissance en redonnant une place aux Idées innées et, comme moyen de saisie du réel, à l’introspection et à l’imagination, à côté de la raison – facultés qu’il faudrait développer chez l’enfant.

Nous publions aux Editions du Cénacle L’Arrière-monde ou l’Inconscient neutre – Physique quantique et psychologie des profondeurs selon W. Pauli et C.G. Jung

Sous la direction de Bruno Traversi et Alexandre Mercier

Avec une préface d’Antonio Sparzani – physicien théoricien à l’Institut de Physique Nucléaire italien. Une étude sur l’Arrière-monde ou « monde antérieur », à la fois physique et psychique, au croisement de la physique quantique et de la psychologie des profondeurs.

Pendant plus de 25 ans, Carl Gustav Jung, le fondateur de la psychologie des profondeurs, et Wolfgang Pauli, l’un des pères de la physique quantique, collaborent pour trouver l’unité sous-jacente de la psyché et de la matière. Selon eux, l’inconscient, dans ses profondeurs, n’est pas psychique, mais « neutre » – à la fois physique et psychique, il constitue un Arrière-monde indifférent à la flèche du temps, dépassant les dualités monde intérieur/monde extérieur, physique/psychique. A la recherche d’une nouvelle science qui réunira la physique et la psychologie, les deux savants s’intéressent à l’alchimie et particulièrement à son principe opératoire, l’Imaginatio vera, grâce auquel les objets du monde antérieur peuvent prendre « forme et couleur », et apparaître dans le monde sensible parmi les choses. L’Imaginatio vera est également au principe des théophanies comme chez le maître soufi Ibn ‘Arabî ou chez Morihei Ueshiba. Les travaux de Jung et de Pauli permettent non seulement de mieux comprendre les relations (causales et synchronistiques) que l’homme entretient avec son milieu, mais ouvrent également de nouvelles perspectives d’évolutions scientifiques et spirituelles. Collectif – textes réunis par Bruno Traversi et Alexandre Mercier pour une approche transdisciplinaire.

 

%d blogueurs aiment cette page :