Psychologie de l’inconscient

De Carl Gustav Jung, Le Livre de Poche, 1996.

psychologie de l'inconscientC’est en 1916, trois ans après la rupture – douloureuse – avec Sigmund Freud, que Carl Gustav Jung (1875-1961) publie ce court traité, plusieurs fois réédité depuis, où il expose l’essentiel de sa pensée. Reparcourant un demi-siècle de découvertes – travaux de Charcot ou de Breuer sur l’origine psychologique des névroses, découvertes capitales de Freud concernant le « trauma » initial -, il définit avec fermeté et netteté les notions qui désormais le séparent de son maître viennois : celle de « volonté de puissance » comme moteur fondamental de l’être, non réductible à la seule libido ; et celle, devenue célèbre, d’« inconscient collectif », qui le conduira par la suite à l’étude des mythes, religions et légendes, conçus comme archétypes de l’esprit humain. Ecrit dans une langue simple et accessible, ce traité demeure la meilleure introduction à la pensée du grand psychiatre et psychologue suisse, auteur de Métamorphoses de l’âme et ses symboles.amazon-premium

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s